Novaxia devient membre du Club de la durabilité HOP


Halte contre l’obsolescence programmée (HOP) est une association loi 1901 engagée dans la lutte contre le gaspillage et obsolescence. Le Groupe Novaxia partage son constat : la surproduction et la surconsommation de produits conçus pour ne pas durer ont des conséquences écologiques insoutenables à long terme. Engagé dans la transformation urbaine et contre l’obsolescence des bâtiment et des territoires, le Groupe Novaxia s’emploi à redonner vie à des lieux urbains vacants et à réhabilité les mètres carrés dès que cela est possible, plutôt que de construire des bâtiments neuf.

HOP anime le Club de la durabilité, qui chercher à répondre à une demande grandissante de plus de durabilité de la part des citoyens. L’épuisement des ressources est l’affaire des entreprises : elles se doivent de proposer des biens et services qui répondent à une logique circulaire. « Pour rencontrer les impacts écologiques positifs souhaités, l’économie des produits durables doit se généraliser. » explique l’association.

Ces engagements communs s’illustrent notamment dans notre projet de réhabilitation de l’ancien hôtel du Département des haut-de-Seine. Lauréate de l’appel d’offre lancé début 2018 par le Département, Novaxia portera avec le cabinet d’architecture la Nouvelle AOM un vaste projet de réhabilitation de l’ancien hôtel du Département (CD92) pour y développer un campus mixte vert de 45 000 m² bénéficiant d’un parc de 5 000 m². Dans le contexte climatique et de préservation des ressources actuel, il est important de souligner que sur la vingtaine d’offres, le consortium porté par Novaxia a été le seul à proposer une réhabilitation lourde plutôt qu’une démolition/reconstruction à neuf.

Nous pouvons sans nul mal comprendre que le m² le plus émetteur de carbone et consommateur d’euros est celui non ou mal utilisé. Envisager la restructuration du CD92 à court terme pour une remise en fonctionnement sur les standards d’un bâtiment neuf est un choix responsable et engagé. Démolir le projet et le reconstruire à neuf aurait augmenté la facture CO2eq de 15 %. Réhabiliter implique une réduction de plus de 25% sur cette même période de référence.